La boule à neige, un produit culte !

Mais d’où vient-elle ?

Des origines incertaines…

De nombreuses légendes circulent sur l’origine de la boule à neige, certaines créées de toutes pièces récemment et très largement diffusées sur la toile !
La plus romancée et fantaisiste étant celle du maître-verrier de Bayeux qui pour soigner le mal du pays de sa belle lituanienne aurait mis de la neige dans un globe en verre !

Grâce au travail patient et tenace de l’équipe du Radar et de Jérôme Montchal, docteur en histoire de l’art et collectionneur passionné, voici enfin l’origine de la boule à neige dévoilée : c’est bien en 1878 à l’Exposition universelle de Paris que serait apparue la première boule à neige. Cette création serait l’œuvre de Pierre Boirre directeur de la verrerie des Lilas et inventeur des “globes panoramiques”. En intégrant une scène miniature recouverte de neige dans un globe en verre de sa fabrication, il aurait ainsi créé la première boule à neige, sa première fonction étant le presse-papier !

L’Exposition universelle de Paris accueillit plus de 52 000 artisans et industriels venus du monde entier pour présenter leurs plus belles productions. Dans un rapport, rédigé par la commission sur les œuvres en verre, la première boule à neige est ainsi décrite : “des presse-papiers en forme de boules creuses remplies d’eau, et contenant un homme avec un parapluie. Ces boules contenaient également une poudre blanche qui, lorsque le presse-papiers était retourné, reproduisait une chute de neige”.

 

La boule à neige de 1889 – collection A.Zito

Jean-Paul Gaultier – 1990 – Pierre et Gilles
Fabriquée par JLK France

 

Un développement spectaculaire

L’idée géniale d’englober une scénette dans une boule en verre enneigée donna par la suite une multitude de déclinaison. Tout fût prétexte à être “enflaconné” : monuments, paysages, sites touristiques, personnages…
Jusque dans les années 50 la mode de la boule à neige ne faiblit pas : chaque ville, chaque monument, chaque évènement possède sa boule à son effigie. Le développement des matières plastiques lui confère l’aspect qu’on lui connait aujourd’hui. La production devient abondante et diversifiée mais de plus en plus industrialisée et mondiale au détriment d’une production locale et artisanale.

À partir des années 90, la boule neigeuse séduit les marques et agences publicitaires pour devenir emblème institutionnel, objet promotionnel ou boule “collector” d’une marque ou d’un produit en vogue…
D’un coup de pub, le phénomène prend de l’ampleur pour séduire les plus grands et devenir ainsi un média de communication à part entière.

La boule à neige est devenue un objet intemporel…

 

Son entrée dans l’art…

On retrouve de nombreuses expressions de la boule à neige à travers le travail d’artistes comme le duo Walter Martin & Paloma Munoz, avec leurs petites scènettes miniatures à la fois poétiques et inquiétantes, comme le créateur de mode Martin Margiella et sa boule à neige géante et … vide, ou encore les designers d’Atypyk avec leur boule “Tempête de neige sur la Tour Eiffel” et certainement encore d’autres à venir…

C’est en 2013 que le Radar, espace d’art actuel à Bayeux décide de lancer une grande exposition sur le thème de notre Boule neigeuse : la Boule à Neige / Immersion dans l’art contemporain

Un grand nombre d’artistes sont invités à créer pour l’occasion des œuvres inédites :
Pierre Ardouvin, Ben, Mathieu Briand, Hervé Di Rosa, Erró,
Gérard Fromanger, Isabelle Lévénez, Philippe Pétremant,
Françoise Quardon, Samuel Rousseau, Vladimír Škoda,
Pauline Vachon, Jacques Villeglé, Jean-Luc Vilmouth

Découvrez leur travail sur le dossier de presse de l’exposition.

Catalogue de l’exposition La Boule à Neige – Immersion dans l’art contemporain
2013 – Le Radar

L’Univers – 2013 – Ben

Les plongeurs – 2013 – Hervé Di Rosa
Assemblée par JLK FRANCE

(le titre était donné oralement à la discrétion du propriétaire) – 2013 – Mathieu Briand
Assemblée par JLK FRANCE

Chionosphérophilie,
ou l’art de collectionner les boules à neige !

C’est grâce à ces quelques collectionneurs passionnés qu’aujourd’hui on peut retracer l’histoire
et l’évolution de ces petites sphères ludiques, poétiques et parfois si kitsch, qui ont inspirés créateurs,
industriels et artistes du monde entier…

En voici quelques uns qui chacun à leur manière nous raconte “sa” boule à neige :
Jérôme Montchal, docteur en histoire de l’art,
Andy Zito,
Snowdomes,
Mireille Sueur,
Môssieur Gustave,

Traveler CCXC – 2012 – Walter Martin et Paloma Munoz

Boule à neige ancienne Bayeux

Boule à neige géante – 2002 – Martin Margiella

Philippe Geluck

Sources : Le RadarWikipedia – Histoire Normande